Culture Jazz review by Jean Buzelin

Steve Lacy Quintet – Estilhaços (CF 247)
Autre rareté à reparaître avec la reproduction de sa pochette d’origine — celle-ci, je l’avais en 33 tours ! —, un album d’un concert du quintette de Steve Lacy enregistré à Lisbonne en 1972. Si la notoriété de Steve Lacy n’a rien à voir avec la “non-carrière“ de Marzette Watts, ce disque est d’un grand intérêt malgré l’abondante production de son auteur. En effet, la musique de son quintette régulier n’était encore guère documentée à cette époque (Citons “Wordless“ – Futura GER 22, 1970, et “Laps“ – Saravah 10031, 1971).  Par contre, ses concerts étaient très prisés et cet enregistrement public constitue un excellent témoignage de son travail à l’époque, tant au niveau de ses compositions qu’il reprendra et retravaillera inlassablement, qu’à celui du groupe, toujours en perpétuelle évolution grâce à un personnel stable (seul Noel McGhie ne restera pas très longtemps). Si Steve Potts se montre toujours très tranchant à l’alto, c’est, là aussi, le collectif qui domine, avec au-dessus de la mêlée pourrait-on dire, le phrasé découpé et la sonorité pleine caractéristiques du jeu de ce musicien exceptionnel que fut Steve Lacy.
http://www.culturejazz.fr/spip.php?article1984#up

About these ads

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s