Le Son Du Grisli review by Pierre Cécile

Filipe Felizardo – Guitar Soli for the Moa and the Frog (SHH 001)
Je n’ai pas aimé ces soli de guitare tout de suite et c’est de leur faute. Le son était trop clair pour moi, même si la guitare saturait rapidement dans les accentuations de jeu. Et puis les notes laissées en suspens à la fin des phrases dans une atmosphère de film de David Lynch : rien de neuf.  Les plaines arides – comme la musique cinématographique m’ennuie –, les arpèges-tirants-bootleneck faciles, rien de bien transcendant.

Tant et si bien que quand le silence prend le pas sur la guitare de Filipe Felizardo, les nuages se dissipent. Le début de Guitar Soli n’était donc que d’une facilité passagère ! La preuve : un blues blanc prend corps (on pense aux duos Loren Connors / Alan Licht), au loin des combats entre les aigus et les graves et même le ronron de l’ampli trouve quelque chose à dire. Malgré ses imperfections, le CD parvient à force à se faire une place de choix dans notre discothèque de guitare-héros fatigués.
http://grisli.canalblog.com/

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s