Culture Jazz review by Jean Buzelin

Joe McPhee / Ingebrigt Håker Flaten – Brooklyn DNA (CF 244)
Nous bouclons la boucle avec Joe McPhee qui cible précisément à l’année 1966 et le disque Blue Note de Don Cherry, “Where is Brooklyn ?“, auquel McPhee répond en 2011 par Here and Now ! On ne peut être plus clair. Les titres des morceaux renvoient explicitement aux clubs de ce célèbre quartier où jouaient Charlie Parker, Dizzy Gillespie, J.J. Johnson, Dewey Redman… sans oublier le fameux pont où s’installait Sonny Rollins. On appréciera, comme toujours, le jeu extrêmement sensible et prenant de McPhee, notamment au saxo-alto (il délaisse ici le ténor) et à la trompette de poche, son autre instrument de prédilection, et celui de Don Cherry. Il dialogue ici avec le contrebassiste norvégien Ingebrigt Håker Flaten, peu connu dans nos contrées mais parfaitement en osmose avec son partenaire. Une musique réfléchie qui ne manque ni de force ni de conviction, mais de la part d’un musicien aussi intègre, on ne pouvait en douter.
http://www.culturejazz.fr/spip.php?article1984#up

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s